• Tel : 04 79 60 49 13
  • Adresse : Maison de l'Agriculture et de la Forêt de la Savoie 40 Rue du Terraillet, 73190 Saint-Baldoph

La Savoie a subi de plein fouet la crise Européenne – Dauphiné Libéré

QUE REPRESENTE LA FILIERE PUBLIQUE DU BOIS EN SAVOIE ?

 

En France, l’exploitation de la forêt est répartie entre un prestataire public, l’office national des forêts (ONF), et des propriétaires privés. En Savoie, l’ONF vend, en moyenne, 125 000 m3 par an, ce ui équivaut à un chiffre d’affaires d’environ 4 millions d’euros pour l’ensemble des communes forestières concernées . La majorité de ces ventes est destinée à la construction ou à la fabrication de palette.

Les contraintes du relief montagneux

Les coûts  d’exploitation du bois en montagne sont plus élevés qu’ailleurs compte tenu du relief. La production n’est pas mécanisée en haute montagne, et tout doit être fait à la main, ce qui coûte beaucoup plus cher en main d’œuvre. C’est d’autant plus compliqué que les forêts savoyardes ne servent pas que l’industrie du bois, elles sont également fréquentées par les touristes et sont aussi utilisées comme rempart contre les avalanches. Les forestiers ont donc une multitude de paramètres à prendre en compte avant de faire leurs coupes.

LA SAVOIE A SUBI DE PLEIN FOUET LA CRISE EUROPEENNE …

Guillaume Ponthus , responsable de la filière bois en Savoie pour l’office national des forêts (ONF), nous explique les enjeux auxquels sont industrie est confrontée.

En 2018, le cours du bois a fortement chuté en France, comment l’expliquez vous ?

« La première partie de l’année 2018 a été très bonne. C’est à partir de l’été 2018 que la crise du scolyte a touché l’Europe de l’Est puis la France. Les propriétaires forestiers ont donc voulu vendre en urgence leurs bois parasités. A cela s’est ajoutée la baisse du marché de la construction. L’offre était par conséquent supérieure à la demande et a fait chuter les cours. »

En quoi est-ce lié au réchauffement climatique ?

Les arbres ont besoin d’eau pour se développer et résister aux attaques extérieures. Depuis 2015, nous observons une hausse des etmpératures en France, qui est devenue vraiment significative en 2018. Le mois de juillet 2019 a été le plus chaud enregistré en Savoie depuis celui de 2006, avec des épisodes caniculaires particulièrement intenses. Ces fortes chaleurs et la sécheresse affaiblissent les défenses de l’arbre. Les orages violents qui clôturent généralement ces épisodes  de canicules posent aussi problème car ils font tomber des arbres qui sont ensuite plus vulnérables aux attaques de scolytes. »

Quelles sont les conséquences en Savoie ?

« La Savoie a subi de plein fouet la crise nationale et européenne. En France, les prix de sciage des résineux ont été divisés par deux entre mai et décembre 2018. Ce qui, évidemment, a des conséquences sur nos ventes aux scieries. »